Cinq, une pentafable ( 2011 ) Jean-Pierre VANÇON

Cliquez pour agrandir l'image

Premier de couverture

Cliquez pour agrandir l'image

Quatrième de couverture

Jean-Pierre VANÇON


Né à Besançon, 140 ans après Victor Hugo.

A 12 ans, au pied des ruines de Montfaucon, découvre de surprenants fossiles de l'ère Secondaire et décide de vouer sa vie à la Science.

Prix de philo en terminale.

Découvre l'informatique à l'époque des cartes perforées et décide de vouer sa vie aux calculs mathématiques.

A 27 ans, travaille dans un ministère du gouvernement militaire péruvien, qui a pris le pouvoir à Lima quelques mois plus tôt. Vivra et retournera une vingtaine de fois en Amérique Latine.

Lima, 4 octobre 1974, 9 heures du matin, secousse de 6,4 sur l'échelle de Richter pendant une minute et 15 secondes. Des centaines de répliques, de jour comme de nuit, pendant le mois qui suit.

Invité à la table d'un ancien Président du Mexique.

Sur le banc des accusés de la Cour des Comptes, aux côtés d'un homme de talent qu'il faut abattre à tout prix.

Cherche à comprendre le monde, sur les traces de Jean-Marie Pelt, qui renvoie dos à dos " les savants et les curés ".

Ecrit une dizaine de romans sans chercher vraiment à les faire publier. En 2009, " Laure et les loups " sort enfin. Les lecteurs affirment qu'ils ne le lisent pas : ils le dévorent…

Présentation


Ce récit n'est pas un roman. C'est une fable qui virevolte autour du chiffre 5. C'est une " Pentafable ", du préfixe grec PENTA et du terme latin FABULA. Les moralistes, comme chacun sait, utilisent les fables pour exhorter les hommes à la raison. N'y a-t-il que cinq motifs pour inciter les humains à prendre le bon chemin ?

Un conte fantastique qui débute sur le marché de Noël de Strasbourg et qui nous entraîne dans une révolte contre les excès du monde de l'argent pourri.

EXTRAIT


Toutes les perversions du système sont à leur paroxysme ! Les labos mettent au point et vendent à tour de bras des insecticides et des pesticides, sans se soucier d'empoisonner la terre entière. Et les paysans sont acculés à répandre ces poisons pour maintenir leurs rendements… La grande distribution décide à la fois des prix d'achat et des prix de vente. Elle fixe au plus bas les prix d'achat pour augmenter ses marges, sans pitié pour les producteurs. Elle fixe au plus haut ses prix de vente, grâce à des accords secrets avec ses concurrents… Tout le système est perverti par les intérêts des nantis au détriment de l'intérêt collectif !

Le royaume de l'argent stupide touche à sa fin. Il se termine, le temps où les puissants fixent les prix et où les pauvres subissent la vie chère.
Cliquez pour agrandir l'image

Première parution : avril 2011
290 pages
ISBN : 978-2-916551-24-1

Passez votre commande sur le site REBELYNE


Copyright © 2009-2019
Tous droits réservés ®
Reproduction interdite
Registre des associations
Tribunal d'instance de Colmar
05/03/2010 Volume : 63 - Folio 96
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Réalisation : Dominique TISON
Courriel : dominique.tison@gmail.com
Dernière mise à jour : samedi 20 juillet 2019